CSIS 2021 : L’APIDIM se félicite d’annonces ambitieuses en faveur de l’innovation

« Faire de la France une nation leader en matière d’industrie et d’innovation en santé », telle était l’ambition affichée par le Président de la République lors du lancement officiel du Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) 2021. Une ambition partagée par les industriels du monde de la santé qui attendaient de ce CSIS des conclusions à la hauteur des enjeux actuels : créer un écosystème médico-économique attractif, réaffirmer la position de leader de la France et en faire un territoire résolument tourné vers l’innovation.

En avril dernier, l’APIDIM a formulé 13 propositions concrètes à destination des co-pilotes du CSIS, qui s’articulent autour de quatre piliers : reconnaître et valoriser l’innovation, accélérer l’accès des patients à l’innovation, diffuser plus largement et plus efficacement l’innovation, attirer et préserver l’innovation. Aujourd’hui, l’APIDIM commente et décrypte le rapport de cette 9e édition, présenté par le plan Innovation Santé 2030.

Lire le communiqué de presse.

Innovation en santé : l’APIDIM dévoile ses propositions dans le cadre du CSIS 2021

« Faire de la France une nation leader en matière d’industrie et d’innovation en santé », telle est l’ambition affichée par le Président de la République lors du lancement officiel du Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) 2021. Annoncée il y a quelques semaines, cette 9e édition intervient à un moment charnière pour le système de santé en France : la crise sanitaire à laquelle nous faisons face a mis en lumière les failles de notre système de soins, provoquant une prise de conscience de la part des pouvoirs publics sur la nécessité de transformer en profondeur notre modèle de fonctionnement. Une ambition partagée par les industriels du monde de la santé, qui espèrent que les conclusions de ce CSIS, attendues pour le mois de juin, seront à la hauteur des enjeux actuels : créer un écosystème médico-économique attractif, réaffirmer la position de leader de la France et en faire un territoire résolument tourné vers l’innovation.

 

Dans ce contexte et à l’occasion des travaux du CSIS 2021, les industriels de l’APIDIM formulent 13 propositions concrètes, qui s’articulent autour de quatre piliers :

  • Reconnaître et valoriser l’innovation
  • Accélérer l’accès des patients à l’innovation
  • Diffuser plus largement et plus efficacement l’innovation
  • Attirer et préserver l’innovation

Consulter les propositions de l’APIDIM.

Réformer notre système de santé : l’atout décisif des dispositifs médicaux innovants

Dans une tribune cosignée par leurs Présidents, les entreprises membres d’APIDIM appellent à bâtir une vision stratégique de notre système de santé faisant de l’innovation l’alliée de notre devenir sanitaire.

Monsieur le Premier Ministre, alors qu’un nouveau CSIS se profile pour 2021, vous pourrez compter sur les entreprises membres de l’APIDIM, mobilisées au quotidien en faveur de la qualité et l’efficience de notre système de santé, pour être force de proposition. Dès aujourd’hui, la situation sanitaire actuelle et le futur de notre système de santé appellent à des signaux forts pour protéger l’innovation et soutenir cette nécessaire dynamique de transformation.

Lire la tribune

 

Communiqué – Nouveau Président et nouveau Bureau

Lors de son Assemblée générale tenue en juillet, l’APIDIM a élu son nouveau président M. Jérémie Forest. Le bureau de l’association a également été largement renouvelé, avec pour ambition de donner un nouvel élan à la reconnaissance et à la valorisation du rôle des dispositifs médicaux innovants, et d’accompagner un nouveau modèle d’accès des patients aux innovations.

Lire le communiqué

Evaluation et maîtrise de la dépense des dispositifs médicaux, Inspection générale des affaires sociales, novembre 2010.

Communiqué de presse – Prenons conscience de la contribution des dispositifs médicaux innovants à l’efficience de notre système de santé !

Renforcement de la qualité et de la pertinence des soins, réforme du financement, amélioration de l’accès aux soins… le Gouvernement a pour ambition affichée de « transformer » le système de santé. Une vision comptable de la régulation de cet écosystème cependant persiste : 2 milliards d’économies sur les dépenses d’assurance maladie sont attendues pour 2019, dont 80 millions d’euros pour le seul secteur du dispositif médical.

L’industrie du dispositif médical est pourtant un vivier d’innovations qui participe à une réforme ambitieuse de notre système de santé, visant à le rendre plus efficient, notamment d’un point de vue organisationnel et économique.

« Les dispositifs médicaux ne doivent pas être considérés uniquement comme des postes de dépenses. Leur contribution médicale et leurs impacts en faveur de l’intelligence des organisations génèrent des économies pour notre système de soins » souligne Karine Szwarcensztein, Présidente d’APIDIM.

APIDIM salue à ce titre l’annonce du Premier ministre lors du Conseil Stratégique des Industries de Santé (CSIS) le 10 juillet dernier concernant la révision et la clarification du forfait innovation ainsi que la mise en place d’une procédure similaire à l’Autorisation Temporaire d’Utilisation (ATU) des médicaments pour les dispositifs médicaux innovants.

L’exemple de la prévention, un axe central des politiques de santé auquel les dispositifs médicaux innovants contribuent

En faisant l’objet du premier axe de la Stratégie nationale de santé 2018-2022 et d’un plan dédié du Gouvernement dévoilé en mars 2018, la prévention est aujourd’hui un axe prioritaire des politiques de santé.

Diagnostic, dépistage, prévention des complications d’une maladie, du handicap, d’hospitalisations et de prises en charges non-optimisées aux besoins spécifiques d’un patient… les dispositifs médicaux sont ici des contributeurs à une approche large de la prévention, dont les impacts en faveur des patients et du système de santé sont à la fois médicaux, sociaux, organisationnels et économiques.

« La thématique de la prévention témoigne de la pluralité des apports des dispositifs médicaux, que ce soit pour les patients, l’exercice des professionnels de santé ou l’organisation les établissements » ajoute Karine Szwarcensztein, « Dans leur processus, les instances d’évaluation doivent davantage intégrer des critères qualitatifs d’appréciation des dispositifs médicaux ».

Pour plus d’informations, consulter la présentation « La contribution des dispositifs médicaux innovants à la prévention » ou cliquez sur https://prevention.apidim.org/

Pour toute demande de renseignements supplémentaires, veuillez contacter le secrétariat général d’APIDIM : mt@apidim.org

A Propos de l’Association pour la Promotion de l’Innovation des Dispositifs Médicaux (APIDIM)
Créée en 2004, l’APIDIM regroupe les filiales françaises des sociétés leaders au niveau mondial dans les activités de recherche, de conception, de fabrication et de distribution des dispositifs médicaux innovants : 3M Santé ; Abbott ; Allergan ; Becton Dickinson ; Boston Scientific ; BTG plc ; Edwards Lifesciences ; Guerbet ; Johnson & Johnson ; Medtronics ; Philips ; Saint-Jude Medical ; Smith & Nephew ; WL. Gore.

Le dispositif médical innovant : attractivité de la France et développement de la filière, Rapport du Centre d'analyse stratégique avec l'appui de l'Inspection générale des finances, octobre 2012

Edition 2017 du Concours des Technologies Médicales Innovantes, TMI 2015

Organisé par l’Alliance pour le Génie Biologique et Médical, la 8ème édition du concours de l’AGBM aura lieu le 15 mai prochain. Ce concours est destinée à distinguer et promouvoir les meilleurs produits récemment ou prochainement mis sur le marché par toute entreprise du secteur des technologies médicales. Il s’adresse à toutes les entreprises et laboratoires pour détecter et reconnaître des Dispositifs Médicaux particulièrement innovants afin de leur donner toute la notoriété nécessaire auprès des acheteurs et contribuer à leur lancement sur le marché. Il prend en compte non seulement des critères d’innovation scientifique et technologique, mais aussi économiques, et d’adéquations aux besoins du marché de la santé (intérêt clinique et maintenance-sécurité)

L’AGBM réalisera pour toutes les entreprises nominées, et en concertation avec elles, un film court métrage sur leur innovation, projeté en public lors de la remise des prix, et une fiche-produit à destination de la presse.

Le jury, présidé cette année par Cécile REAL, PDG d’ENDODIAG est composé de personnalités reconnues du monde de la recherche et de l’industrie, mais aussi de cliniciens, usagers et autres utilisateurs des technologies de santé, ainsi que des précédents lauréats.

Plus d’information

Colloque APIDIM au Sénat : Présentation de l’étude « Faire de la France un modèle pour l’accès à l’innovation des dispositifs médicaux »

Colloque APIDIM au Sénat : Présentation de l’étude « Faire de la France un modèle pour l’accès à l’innovation des dispositifs médicaux »

A l’occasion d’un colloque organisé au Sénat sous le haut patronage du Sénateur Yves Daudigny, l’APIDIM et le SNITEM présente les conclusions de la première étude comparative sur l’accès au marché des Dispositifs Médicaux en Europe. L’APIDIM et le SNITEM avait confié au cabinet JALMA la réalisation de cette étude inédite analysant les modèles de voies d’accès au marché de cinq pays européens (Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie, Pays-Bas), identifiant les stratégies transposables au système français et dressant six recommandations centrales pour :

  • Libérer l’accès à l’innovation
  • Faciliter la diffusion des Dispositifs Médicaux innovants,
  • Améliorer les échanges entre les différents acteurs.

L’étude et les 6 recommandations

 

 

Colloque du CESE sur les dispositifs médicaux

Suite à son rapport en janvier 2015 sur les DM, le Conseil économique, social et environnemental et convaincus de l’importance grandissante des dispositifs médicaux au sein de notre société, Thierry Beaudet et Edouard Couty se sont associés au CESE et à la MGEN afin d’organiser une journée d’échanges autour des questions de sécurité, de financement et d’industrialisation des dispositifs médicaux le 29 octobre.

APIDIM intervenait sur la seconde table-ronde “Construire une filière industrielle et promouvoir les DM à réelle valeur ajoutée sanitaire”. Antoine Audry, Président d’APIDIM, était aux côtés de Jean Debeaupuis, Directeur général de la DGOS, Philippe Chêne, Président du groupe WinnCare et Benjamin Leperchey, sous-directeur des industries de santé et des biens de consommation à la DGE.

Colloque du CESE