Communiqué de presse – Prenons conscience de la contribution des dispositifs médicaux innovants à l’efficience de notre système de santé !

Renforcement de la qualité et de la pertinence des soins, réforme du financement, amélioration de l’accès aux soins… le Gouvernement a pour ambition affichée de « transformer » le système de santé. Une vision comptable de la régulation de cet écosystème cependant persiste : 2 milliards d’économies sur les dépenses d’assurance maladie sont attendues pour 2019, dont 80 millions d’euros pour le seul secteur du dispositif médical.

L’industrie du dispositif médical est pourtant un vivier d’innovations qui participe à une réforme ambitieuse de notre système de santé, visant à le rendre plus efficient, notamment d’un point de vue organisationnel et économique.

« Les dispositifs médicaux ne doivent pas être considérés uniquement comme des postes de dépenses. Leur contribution médicale et leurs impacts en faveur de l’intelligence des organisations génèrent des économies pour notre système de soins » souligne Karine Szwarcensztein, Présidente d’APIDIM.

APIDIM salue à ce titre l’annonce du Premier ministre lors du Conseil Stratégique des Industries de Santé (CSIS) le 10 juillet dernier concernant la révision et la clarification du forfait innovation ainsi que la mise en place d’une procédure similaire à l’Autorisation Temporaire d’Utilisation (ATU) des médicaments pour les dispositifs médicaux innovants.

L’exemple de la prévention, un axe central des politiques de santé auquel les dispositifs médicaux innovants contribuent

En faisant l’objet du premier axe de la Stratégie nationale de santé 2018-2022 et d’un plan dédié du Gouvernement dévoilé en mars 2018, la prévention est aujourd’hui un axe prioritaire des politiques de santé.

Diagnostic, dépistage, prévention des complications d’une maladie, du handicap, d’hospitalisations et de prises en charges non-optimisées aux besoins spécifiques d’un patient… les dispositifs médicaux sont ici des contributeurs à une approche large de la prévention, dont les impacts en faveur des patients et du système de santé sont à la fois médicaux, sociaux, organisationnels et économiques.

« La thématique de la prévention témoigne de la pluralité des apports des dispositifs médicaux, que ce soit pour les patients, l’exercice des professionnels de santé ou l’organisation les établissements » ajoute Karine Szwarcensztein, « Dans leur processus, les instances d’évaluation doivent davantage intégrer des critères qualitatifs d’appréciation des dispositifs médicaux ».

Pour plus d’informations, consulter la présentation « La contribution des dispositifs médicaux innovants à la prévention » ou cliquez sur https://prevention.apidim.org/

Pour toute demande de renseignements supplémentaires, veuillez contacter le secrétariat général d’APIDIM : mt@apidim.org

A Propos de l’Association pour la Promotion de l’Innovation des Dispositifs Médicaux (APIDIM)
Créée en 2004, l’APIDIM regroupe les filiales françaises des sociétés leaders au niveau mondial dans les activités de recherche, de conception, de fabrication et de distribution des dispositifs médicaux innovants : 3M Santé ; Abbott ; Allergan ; Becton Dickinson ; Boston Scientific ; BTG plc ; Edwards Lifesciences ; Guerbet ; Johnson & Johnson ; Medtronics ; Philips ; Saint-Jude Medical ; Smith & Nephew ; WL. Gore

Bienvenue

L’APIDIM est née de la volonté commune d’entreprises à dimension internationale, leaders mondiaux dans le secteur des dispositifs médicaux, de porter en France les enjeux de l’innovation dans le secteur médical. L’objectif de l’association a été et restera la diffusion des dispositifs médicaux innovants au plus grand nombre de patients, afin de leur apporter des solutions thérapeutiques novatrices, pérennes, sûres et améliorer leur qualité de vie.

Depuis le début des années 2000, l’association a porté la voix de l’innovation industrielle en santé auprès de l’ensemble des acteurs, patients, professionnels de santé, porteurs de projets et autorités. Le dispositif médical innovant s’est imposé progressivement comme une solution incontournable dans de nombreuses stratégies thérapeutiques.

Les membres d’APIDIM se félicitent que l’innovation soit l’un des quatre grands piliers de la feuille de route du Gouvernement en matière de politique de santé. Les travaux en cours et à venir avec les autorités marquent l’ouverture d’une nouvelle phase pour le dispositif médical innovant autour de la notion de « Value Based Healthcare ». C’est dans ce contexte qu’APIDIM a l’ambition de produire et soumettre des propositions concrètes sur les moyens de valorisation de l’innovation en France et, à ce titre, orienter notamment ses réflexions sur les impacts de l’innovation organisationnelle au sein de notre système de soins.

Cette ambition, qui vise à contribuer à ce que notre pays trouve une place de premier rang en la matière, ne sera pas facile à  atteindre ; elle nécessite que les procédures actuelles d’évaluation, longues et complexes, évoluent et prennent en compte les nouvelles dimensions apportées par l’innovation : économies générées, structuration de l’offre de soin, modifications des pratiques médicales …

APIDIM y mettra assurément toute son énergie.

Karine SZWARCENSZTEIN
Présidente